Présentation Biathlon, un sport hors du commun et méconnu

L’origine du biathlon en tant que sport officiel géré par le Comité International Olympique (CIO) remonte aux Jeux de Squaw Valley, en 1960. Ce sport avait un ancêtre datant des premiers jeux d’hiver de 1924 à Chamonix, nommé la Patrouille Militaire ou le Ski Militaire.

Le biathlon conjugue deux disciplines complètement différentes et antagonistes: le ski de fond et le tir. Le classement se fait selon le temps réalisé par les concurrents.

Les cibles manquées lors des phases de tir résultent en pénalités.

Du Moyen Âge, jusqu’à la Patrouille Militaire et le Pentathlon

Des pierres runiques datant de l’an 1050 ont été retrouvées en Norvège, et démontrent des hommes chassant sur des skis, avec arc et flèche en main. Des écrits norvégiens datant de plus de 5000 ans ont même prouvé que les chasseurs utilisaient des skis lors de la chasse du gibier. Ces derniers devaient passer au travers d’une compétition pour être choisi. En effet, les racines de ce sport remontent à très loin.

Quelques siècles plus tard, le ski et le port d’arme se sont militarisés. Les Vikings danois attaquaient souvent les populations autochtones du nord de l’Europe. Celles-ci devaient se défendre à skis car les régions étaient régulièrement enneigées.

ski history

Au XVIIIe siècle, les armées nordiques pratiques la première forme de biathlon pour surveiller les frontières. Les soldats doivent s’entraîner vigoureusement pour devenir à la fois de bons tireurs, mais aussi de bons skieurs.

Home
Home
Home
Home
Home
Home

Quelle était la première compétition de l’ancêtre du biathlon?

C’est en 1767 que la toute première compétition de ce qui ressemble au biathlon que nous connaissons aujourd’hui a eu lieu. Organisée entre la Suède et la Norvège, les deux pays se challengeaient pour trouver les meilleurs soldats. Par la suite, l’Empire allemand a organisé ses premiers championnats militaires de biathlon en 1895. Une douce transformation prend lieu.

biathlon-history-3

Les premières courses individuelles et en équipe de la patrouille militaire se déroulent en l’an 1915 durant les Jeux Nordiques. Sur un parcours allant entre 25 et 30 km, les soldats doivent effectuer des tirs à mi-distance de leurs cibles, couchés ou debout. Ce sport militaire génère beaucoup d’engouement, si bien que la patrouille militaire fait son entrée aux jeux d’hiver de Chamonix en 1924.

Cet événement, qui était une prémisse aux jeux Olympiques à Paris, fait de l’ombre aux Jeux Nordiques qui disparaîtront peu à peu dans les années qui suivent. Le CIO considère l’événement de Chamonix étant officiellement les premiers jeux Olympiques d’hiver de l’histoire.

Le pentathlon, l’origine du biathlon moderne tel qu’on le connaît aujourd’hui

Après la Seconde Guerre Mondiale, le pentathlon prend de l’ampleur. Ce sport allie l’escrime, l’équitation, le tir, le ski de fond et le ski alpin, mais il n’est pas officiellement pris en charge par le CIO. Sa seule apparition officielle fut en 1948.

Le biathlon en découlera progressivement entre les années 1940 et 1960 avec tout l’engouement qu’il y aura autour de celui-ci. En 1954, le biathlon est enfin reconnu par le CIO comme un sport officiel. Cela ne prendra pas de temps avant qu’il soit introduit aux jeux Olympiques, faisant sa grande entrée en 1960 aux jeux de Squaw Valley.

Quelques années plus tard, le biathlon se sépare entièrement du monde militaire en 1978, en changeant les fusils gros calibres pour les carabines 22 Long Rifle. Ce changement permet la création de la Coupe du Monde.

Finalement, 1993 est l’année du commencement d’une organisation autonome qui gérera dorénavant la majorité des compétitions de biathlon, l’Union Internationale de biathlon (IBU).

Les champions du monde du biathlon, qui sont-ils ?

On sera fier de savoir que l’un des plus grands champions du monde, monsieur Martin Foucade, est originaire de la ville de Céret en France. Il a été sept fois vainqueur du classement général de la Coupe du Monde du biathlon et 11 fois champion du monde.

Sur le côté des femmes, nous avons la suédoise Magdalena Forsberg, née à Örnsköldsvik. Elle a fait un grand total de 87 podiums et a été 6 fois championne du monde du biathlon.

Martin Foucade
Martin Foucade
Magdalena Forsberg
Magdalena Forsberg
Martin Foucade
Martin Foucade
Magdalena Forsberg
Magdalena Forsberg

La phase de tir du biathlon, comment ça marche?

skiing-1

Le biathlète doit transporter une carabine 22 Long Rifle durant toute l’épreuve. Ce fusil est spécialement conçu pour ne pas être trop lourd, et doit avoir un poids minimal de 3.5kg.

Le biathlon, ayant plusieurs formats différents, compte toujours 5 cibles circulaires de couleur noire qui doivent être atteintes par tir soit debout ou couché.

Pour le tir debout, le disque de la cible fait 11.5cm de diamètre tandis que le disque pour le tir couché fait la même taille mais a cependant une zone active de seulement 4.5cm de diamètre. Le tir se fait à 50m des cibles, sur une zone que nous appelons le pas de tir. Lorsque la cible est touchée, celle-ci laisse place à un fond blanc pour signaler le tir réussi de l’athlète.

Voici quelques règlements en lien avec la phase de tir.

skiing-1

Le biathlète :

  • N’a le droit qu’à 5 balles de munitions plus 3 balles supplémentaires qu’il devra rechargé dans la fusil manuellement.
  • N’a le droit qu’à des chargeurs contenant 5 balles
  • N’a pas le droit de toucher ou d’enlever le fusil lors de la course. Cela est seulement possible sur la zone du pas de tir.
  • Doit avoir un fusil ayant un poids supérieur à 3.5kg
  • Le chargeur et la culasse doivent être vides avant le tir. Une douille vide dans la culasse est cependant autorisée
  • Sera pénalisé s’il manque son tir par une pénalité de temps ou un tour de pénalité supplémentaire. Les pénalités sont différentes d’un type de course à l’autre.

Quels sont les différents styles ou formats d’épreuves du biathlon ?

Au fil des années, ce sport s’est peaufiné et structuré progressivement en plusieurs catégories. Voici un petit descriptif de chaque épreuve: 

L’épreuve individuelle

Celle-ci est l’évolution directe de l’ancêtre du biathlon, la patrouille militaire. Les biathlètes démarrent la course à 30 secondes d’intervalle et doivent faire le tour complet du parcours 5 fois. Le parcours a une distance de 20km pour les hommes, et 15km pour les femmes.

Les 4 premiers tours sont conclus par une séance de tir couchée et debout en alternance. La pénalité pour l’individuel est énorme, puisque celle-ci entraîne une minute ajoutée sur le temps total du compétiteur. C’est d’ailleurs la seule catégorie qui pénalise sur le temps.

Il y a 5 cibles à abattre à chaque séquence de tir. Celles-ci peuvent être tirées dans n’importe quel ordre. Le 5e tour (tour final) n’a pas aucune phase de tir.

biathlon
biathlon-7.5km

Le Sprint

Faisant son apparition au début des années 1970, le sprint est encore une fois une épreuve contre la montre individuelle mais beaucoup plus courte. Cette course a une distance de 10km pour les hommes et 7.5km pour les femmes.

En plus d’avoir une distance réduite, il y a aussi moins de tirs à effectuer. La pénalité pour un tir manqué se définit par un tour supplémentaire du parcours et ne coûte généralement que 25 secondes sur le temps total.

Le résultat final de cette course est très important, puisque seuls les 60 premiers peuvent participer à l’épreuve suivante, la poursuite.

biathlon-7.5km

La Poursuite

Dans les années 1990, suivant l’engouement et la montée en popularité du biathlon, les organisateurs ont décidé de créer cette catégorie afin de donner un style davantage excitant à regarder pour les spectateurs.

La poursuite est une course qui met à l’épreuve les athlètes les uns contre les autres, au lieu d’être une course contre la montre. Elle est donc beaucoup plus simple à suivre pour les spectateurs. Cinq boucles de 12.5km sont parcourues pour les hommes et de 10km pour les femmes.

La pénalité pour un tir manqué est la même que celle attribuée lors du sprint. Les écarts de temps au départ résultent directement de l’épreuve qualificative, qu’elle soit l’individuel ou le sprint. Cette épreuve est très nerveuse et est souvent remplie de nombreux rebondissements.

Les athlètes sont en alerte constante alors qu’ils voient leurs adversaires et leurs progressions. Il n’est pas rare de voir plusieurs pénalités s’additionner d’un seul coup.

skiing-2
mass-start

Le départ groupé ou le mass-start

Inventé à la fin des années 1990, le départ groupé est une fois de plus une épreuve individuelle et à confrontation directe entre les athlètes. Cette course est l’épreuve finale, entre les 25 premiers du classement général, plus les 5 meilleures performances des courses de l’étape en cours.

Le départ groupé clôture la coupe du monde du biathlon. Le parcours est de 15km de distance pour les hommes, et de 12.5km de distance pour les femmes. Le mass start est une épreuve intense à élimination. En effet, un tour de retard sur la tête de la course veut dire que le biathlète qui a pris trop de retard est éliminé.

Pour le premier tir, une zone spécifique pour chaque compétiteur est désignée, mais pour les trois tirs suivants, c’est le classement en cours qui déterminera la prochaine zone.

mass-start

Les épreuves par équipes

La catégorie du relais invoque des équipes de 4 du même sexe qui doivent s’affronter sur un parcours de 7.5km pour les hommes et de 6km pour les femmes.

Pour ce qui est des phases de tirs, il y en a 8, avec 5 cibles chacune pour un total de 40 cibles. Une pénalité d’une boucle supplémentaire de 150m est donnée pour un tir raté.

Le relais a beaucoup monté en popularité ces dernières années et a même fait place à des sous-catégories, le relais mixte et le relais mixte simple. Dans le relais mixte, les équipes sont constituées de 2 femmes et de 2 hommes. Pour la version simple, ce sont des équipes de 2 constituées d’un homme et d’une femme.

Team-events
biathlon-png

Le biathlon d’été, une alternative qui existe ?

Si jamais vous rêvez de participer à ce genre d’épreuve, sachez qu’il existe des alternatives intéressantes pour le biathlon sans la neige :

  • Le biathlon d’été, course à pied + tir à la carabine
  • L’arcathlon, course à pied + tir à l’arc
  • Le mountain bike biathlon, VTT + tir à la carabine
  • Biathlon avec patins à roues alignées
  • Le biathlon avec ski à roulettes (utilisé surtout pour l’entraînement des biathlètes)

Malheureusement, ces variantes sont moins connues, il faudra donc chercher et bien s’informer.

Un bon exemple serait le biathlon d’été de liège qui est en train de prendre de plus en plus d’ampleur. Celui-ci allie la course en trail et le tir à la carabine. Il y a aussi le club de biathlon d’été de Montesson qui accueille les adultes et les jeunes.

Biathln-school

Des clubs, des cours et des écoles de biathlon en France ?

Il y a de nombreuses opportunités pour se mettre dans la peau d’un biathlète professionnel. Des cours personnalisés de biathlon sont donnés à Les Saisies, Les Pyrénées et l’ESF Grand Bornand.

Il y a plusieurs écoles qui offrent des cours de biathlon comme le Centre École Ski Nordique du Revard, l’École de Ski de Fond de Crevoux ou de Massif du Mezenc.

Biathln-school

Quel est l’équipement nécessaire pour pratiquer le sport du biathlon?

Pour pratiquer le sport du biathlon ou à des activités imitatrices, il vous faudra :

Des skis

Des skis

Des bâtons

Des bâtons

Des chaussures de ski

Des chaussures de ski

Des vêtements adaptés

Des vêtements adaptés

Une carabine de calibre 22

Une carabine de calibre 22

Pour les enfants, une carabine à air comprimé sera utilisée. Pour les biathlons d’été, des chaussures de courses, des patins à roues alignées, des skis à roulettes ou même un bicycle peuvent remplacer le ski de fond.

Comment s’entraîner hors saison pour le biathlon ?

Comme cité plus haut, beaucoup d’athlètes vont opter pour les skis à roulettes, qui sont très fidèles aux mouvements du ski de fond. Sinon pour l’entraînement intérieur, la meilleure machine pour s’entraîner pour le biathlon est le vélo elliptique, aussi utilisée pour plusieurs autres sports.

roller-skis
skiing-3

Quelles sont les compétences requises pour le biathlon ?

Ce sport requiert le meilleur de deux mondes complètement opposés. D’un côté, il demande un effort physique extrême sur des durées prolongées pour le skating en ski de fond. De l’autre côté, pour les phases de tir, ce sera le contrôle mental et la stabilité du corps qui guideront l’athlète.

En conclusion, le biathlon est un sport fantastique car il pousse les athlètes à se démarquer dans plusieurs domaines.